Conservation et valorisation du patrimoine culturel au cœur d’une conférence

SUNday - 10/12/2017 21:29

La conférence internationale "Conservation et valorisation du patrimoine culturel à l’ère industrielle 4.0" s’est déroulée samedi 9 décembre à Hanoï. L’occasion d’aborder une problématique à laquelle de nombreux acteurs s’intéressent à l’heure actuelle.

L’amphithéâtre Vu Dinh Liên du Département de français de l’Université de langues et d’études internationales (ULIS), relevant de l’Université nationale du Vietnam à Hanoï, était rempli pour la conférence sur la conservation du patrimoine à l’ère de la 4e révolution industrielle. Les étudiants sont en effet venus en nombre afin d’écouter les interventions des experts sur une question ô combien contemporaine.

L’événement était organisé par l’Institut francophone international (IFI), avec l’aide financière du Centre de soutien de projets de recherche asiatique (ARC) de l’Université nationale du Vietnam à Hanoï. "Je pense que cette conférence sera une bonne occasion de discuter des questions urgentes à propos de la conservation du patrimoine culturel à l’ère industrielle 4.0. Je m’intéresse particulièrement à l'intelligence artificielle ainsi qu’à la conservation des héritages culturels au Vietnam"a confié Nguyên Vu Quynh Anh, étudiante en 4eannée à l’Université nationle d’économie. 

Vien truong Ngo Tu Lap Phat Bieu khai mac

Le directeur de l’IFI, Ngô Tu Lâp, lors de l’ouverture de la conférence "Conservation et valorisation du patrimoine culturel à l’ère industrielle 4.0", le 9 décembre à Hanoï.


Numérisation du patrimoine, un travail essentiel

Dans son discours inaugural, le directeur de l’IFI, Ngô Tu Lâp, a révélé que "cette conférence est la suite de celle que l’IFI a organisée à l’occasion de l’inauguration de la visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï. Elle s’inscrit dans le cadre des activités académiques visant à réaliser la stratégie de développement de l’IFI et de la société en général".

La révolution industrielle 4.0 a des impacts sur tous les domaines de la vie socio-économique, et ce dans le monde entier. Les pays mènent des recherches pour appliquer les technologies de l’information dans la numérisation du patrimoine culturel. Au Vietnam, la numérisation du patrimoine culturel se développe de jour en jour, apportant une large contribution à la conservation et à la valorisation du patrimoine culturel traditionnel.

Durant la première séance, les conférenciers ont abordé diverses questions technologiques et socioculturelles relatives à la 4e révolution industrielle.

Le Docteur Nguyên Hông Quang, de l’IFI, a présenté le travail de numérisation des patrimoines culturels en s’appuyant sur le cas de l’Opéra de Hanoï, un projet qui fait partie du "Programme de numérisation des patrimoines culturels et architecturaux" de l’IFI. "Notre œuvre est le résultat de l’application des dernières technologies multimédia et d’Internet, plus de nos créations originales en termes de contenu. L’idée était de créer une visite virtuelle intéressante et enrichissante sur l’architecture et l’histoire de l’Opéra de Hanoï, un patrimoine national classé", a déclaré Nguyên Hông Quang. Et d’ajouter que "le succès de ce projet contribue à la création d’une nouvelle direction de recherche et d’application dans la tendance de transformation d’aujourd’hui".

L’Opéra de Hanoï est un ouvrage de style français typique au Vietnam.

Pierre Bonnet, co-fondateur de la société Orchestra Networks, leader mondial en éditeur de logiciel en gestion de données (Master Data Management) a parlé de l’intelligence artificielle. Expert en technologie, il est également un penseur dont le champ de réflexion s’ouvre sur les questions fondamentales de l’humanité. À cette occasion, Pierre Bonnet a abordé d’une façon générale ce phénomène. Selon lui, l’intelligence artificielle "est un vieux concept de l’informatique". Il s’agit de créer des algorithmes "intelligents" lorsqu’ils ne sont que des suites d’actions prédéfinies. L’objectif est de leur donner une capacité d’apprentissage et d’adaptation. Il a ensuite précisé les impacts de l’intelligence artificielle vis-à-vis de la société.

Pierre Bonnet, co-fondateur de la société Orchestra Networks, a parlé de l’intelligence artificielle.

À cette première séance, les participants ont encore eu l’occasion de chercher à comprendre les questions concernant la conservation des patrimoines culturels au Vietnam ainsi que les patrimoines récents dans l’architecture urbaine au Vietnam devant la révolution industrielle 4.0.

Expériences vietnamiennes et étrangères

Lors de la 2e séance, les intervenants ont informé les participants d’expériences vietnamiennes et étrangères en matière de conservation des patrimoines culturels à l’aide des technologies numériques. Outre quelques exemples des travaux réalisés en Italie, les interventions étaient axées autour de la numérisation de la tour de Cham Pa du XIe siècle au Vietnam ; de la conception des bases de données de l’ancien village de Duong Lâm pour le dévelopement culturel dans la révolution industrielle 4.0 ; de la numérisation du patrimoine culturel : aspects socioculturels et économiques, etc.

Le Centre de soutien de projets de recherche asiatique (ARC) de l’Université nationale du Vietnam à Hanoï - unité qui a financé cette conférence - a espéré que cette conférence donnerait de nouvelles initiatives ainsi que de nouvelles recherches centrées sur la conservation et la valorisation du patrimoine culturel. En effet, les solutions et autres recommandations proposées dans ce cadre devraient servir aux services compétents afin de résoudre certains défis liés à ce sujet au Vietnam.

Texte et photos : Phuong Mai/CVN ( Lecourrier.vn)

 


 
Total notes of this article: 0 in 0 rating
Click on stars to rate this article

Newer articles

 

Older articles